Directives de soumission des candidatures

Download PDF version

Introduction

Des instructions sont disponibles sur Internet afin d'aider les candidat(e)s à remplir le formulaire de candidature au Programme de bourses de recherche Amy Mahan pour évaluer l'impact de l'accès public aux TIC. Trois des parties du formulaire nécessitent cependant une attention particulière:

Le choix du sujet, dans la Ie PARTIE du formulaire.

La description de l'étude proposée, dans la IIe PARTIE.

Le budget de la bourse de recherche, dans la IIIe PARTIE.

L'objectif de ce document est d'aider les candidat(e)s à remplir ces trois parties importantes de leur candidature. De plus, une liste des ressources disponibles susceptibles d'aider les candidat(e)s à consolider leur candidature figure à la fin du document.

Pour obtenir davantage de précisions sur le programme, vous êtes prié(e)s de vous référer à un document spécifique intitulé « Bénéfices, admissibilité et procédures ».

Sujets de recherche pertinents

Un lieu d'accès public est un lieu de services ouvert au public dans son ensemble, où les utilisateurs peuvent accéder aux technologies de l'information et de la communication. Ces services peuvent être mis en œuvre grâce à l'appui de gouvernements ou de donateurs (c'est-à-dire utilisant des fonds publics), ou grâce à l'appui d'un établissement ou d'une fondation privé(e) (c'est-à-dire utilisant des fonds privés). Le déterminant principal étant que l'accès aux TIC et aux services basés sur les TIC en ces lieux ne soit pas réservé exclusivement à un groupe particulier mais bénéficie au grand public.

Un sujet d'étude est jugé apte à recevoir l'appui d'une bourse s'il est susceptible de contribuer à la compréhension de l'impact de l'accès public aux TIC et s'il est peu susceptible de reproduire les résultats détaillés produits par l'Étude globale d'impact.

Seuls les services et les programmes qui fournissent un accès public partagé à l'Internet peuvent constituer un sujet d'étude dans le cadre de ce programme.

Une attention particulière pourra être accordée aux moyens permettant d'accéder aux TIC par d'autres voies que les ordinateurs - par exemple: les téléphones portables, le WiFi, l'utilisation d'un ordinateur personnel -, mais seulement dans la mesure où ces autres technologies sont comparées à l'accès partagé par ordinateur à l'Internet.

Le choix du sujet de recherche et des questions de recherche qui seront retenus représente un critère déterminant dans l'attribution de la bourse. Les candidat(e)s devront accorder une attention particulière à la façon dont ils/elles articulent et justifient leur choix de sujet.

Exemples de sujets prioritaires de recherche

Vingt-deux (22) questions de recherche relatives à l'impact de l'accès public aux TIC sont considérées comme méritant une attention particulière. L'Étude globale d'impact a permis d'identifier les dix-huit premières questions de cette liste au cours de sa première phase, tandis que quatre questions supplémentaires ont été identifiées pendant le processus de développement du Programme de bourses Amy Mahan. Sur les dix-huit premiers sujets, l'Étude globale d'impact a permis d'en sélectionner cinq qui devaient être approfondis au cours de la seconde phase.

Le document intitulé «Exemples de sujets de recherche et vue d'ensemble des enquêtes de l'Étude globale d'impact» (en anglais) présente les 22 sujets jugés prioritaires. Ce document pourra être utilisé à la manière d'un guide illustrant les types de sujets pertinents dans le cadre du financement offert par le programme. Toutefois, il ne doit pas être envisagé comme une liste exhaustive, pas plus qu'il ne doit aboutir à restreindre l'initiative des chercheurs dans le choix de leur sujet.

D'autres sources utiles sur l'accès public aux TIC aideront les chercheurs à définir leur sujet de recherche. L'une des sources pertinentes en la matière est le Forum des télécentres communautaires (www.telecentre.org).

Études approfondies de l'Étude globale d'impact

Les candidat(e)s devront proposer des sujets apportant une contribution significative allant au-delà des études approfondies prévues dans le cadre de l'Étude globale d'impact.

Un chevauchement entre les études approfondies et les projets d'étude sélectionnés pour une bourse Amy Mahan est probable, et même souhaitable, à condition que les résultats de recherche soient complémentaires. La duplication du travail est improbable parce que les études approfondies visent un nombre limité de pays et se concentrent sur des hypothèses et des approches particulières.

Néanmoins, les propositions qui risquent de reproduire le travail effectué lors d'études approfondies de l'Étude globale d'impact seront rejetées. En choisissant leur sujet, les candidat(e)s sont invité(e)s à passer en revue la description du protocole expérimental pour les études de sondage et les études approfondies présentée dans « Exemples de sujets de recherche et vue d'ensemble des enquêtes de l'Étude globale d'impact » (en anglais). Une information mise à jour est disponible à l'adresse suivante:

www.globalimpactstudy.org/researchdesign/methodologies/

La diversité des sujets de recherche est l'un des critères de sélection du programme. En conséquence, les propositions semblables de différentes équipes de recherche pourraient entrer en concurrence. Malheureusement, il est difficile de prévoir la possibilité de duplicata du travail entre les candidat(e)s.

Les équipes de recherche peuvent augmenter leurs possibilités de décrocher une bourse en coordonnant leurs efforts avec ceux d'autres candidat(e)s qui prévoiraient une étude similaire.

Le programme a institué une modalité de consultation spéciale pour aider les candidat(e)s à identifier des équipes de recherche prévoyant de travailler sur un sujet semblable au leur et de faciliter la coordination des propositions de recherche. Les chercheurs principaux sont encouragés à tester la pertinence de leur domaine de recherche auprès de l'équipe d'exécution du programme en soumettant une question sur le sujet d'étude dans un certain délai de réponse avant de soumettre leur candidature.

Défi d'attribution

Le défi d'attribution est le point jusqu'auquel l'impact des résultats à long terme de la contribution au développement (par opposition aux produits immédiats) d'une intervention donnée est attribuable à l'intervention elle-même, et pas à d'autres facteurs. Aux fins de ce programme, les interventions pertinentes peuvent être définies largement afin d'inclure, par exemple, des lieux d'accès public (de différentes sortes), des programmes qui installent et fournissent l'appui aux lieux d'accès public, les services qui sont offerts et fournis au niveau des lieux d'accès public, les réseaux de soutien, etc.

Relever le défi d'attribution est un souci central de la recherche d'impact moderne qui vise à encourager les politiques publiques et la conception de programme. Les propositions d'étude qui relèvent de manière adéquate le défi d'attribution tendront à être favorisées par le comité de sélection.

Le défi d'attribution fait l'objet d'une discussion détaillée dans Smutylo 2001, Iverson 2003, CRDI 2004 et White 2009.

L'étude proposée: conseils pour remplir la IIe PARTIE

Cette section présente des sujets de discussion pertinents pour décrire une étude de recherche. Ces suggestions prennent en considération les critères de sélection du programme définis dans le document « Critères d'attribution et processus de sélection » (en anglais).

Les candidat(e)s sont laissé(e)s libres d'organiser la IIe PARTIE du formulaire de candidature à l'obtention d'une bourse en fonction des nécessités de leur proposition et du style de présentation souhaité. Néanmoins, ils/elles gagneront à utiliser la liste de sujets et la discussion mentionnés ci-dessous, de la manière suivante:

En premier lieu, les candidat(e)s sont susceptibles d'utiliser les sujets et la discussion présentés ici à la façon d'une liste de contrôle afin de s'assurer qu'ils couvrent l'ensemble des questions importantes dans la IIe PARTIE de leur candidature.

D'autre part, les candidat(e)s ne doivent pas hésiter à utiliser les mêmes titres que ceux qui figurent ici, en totalité ou en partie, afin d'organiser la discussion de leur proposition dans la IIe PARTIE de leur candidature.

La Ie PARTIE du formulaire de candidature comprend deux sections en relation directe avec le contenu de l'étude proposée qui doit être présenté dans la IIe PARTIE: Éléments de contexte indispensables et Questions prioritaires de recherche et justification. Les candidat(e)s n'ont pas besoin de répéter ce qui figure déjà dans ces deux sections. La IIe PARTIE pourra cependant s'intégrer et se référer à ces deux sections de la Ie PARTIE.

Conception de la recherche

Cadre théorique

Décrivez l'optique théorique qui sera utilisée dans le cadre de l'étude. Justifiez le choix du cadre théorique (ou éventuellement de la combinaison de plusieurs cadres théoriques) en précisant ses forces et ses faiblesses ainsi que sa pertinence par rapport aux questions de recherche prioritaires, étant donné le contexte considéré; justifiez également les données et les méthodes qui seront utilisées ainsi que les sources disponibles. Spécifiez également:

  1. Les hypothèses de recherche qui seront testées au cours de l'étude et les liens entre ces hypothèses de recherche et les questions de recherche prioritaires;
  2. Les références bibliographiques qui justifient le cadre théorique adopté et comment l'approche de l'étude les utilisera ou s'échafaudera à partir de cette littérature (intégrez des citations dans le corps du formulaire de candidature et mentionnez les références complètes dans l'annexe 3).
  3. Dans quelle mesure des perspectives multidisciplinaires sont intégrées à la conception de la recherche.

La version abrégée des cadres d'évaluation de l'impact des TIC au service du développement figurant dans Heeks et Molla 2009 est une référence qui peut s'avérer utile pour les candidat(e)s.

Tout cadre théorique convaincant - y compris reflétant une approche basée sur les données, telle qu'une théorie de terrain - est susceptible de convenir à condition que ce choix soit correctement articulé et justifié.

Méthodes et données

Décrivez et justifiez les méthodes qui seront utilisées lors de l'enquête en termes de compatibilité avec le cadre théorique retenu, avec les hypothèses de travail qui seront testées, et expliquez en quoi les méthodes en question sont susceptibles de répondre au défi d'attribution d'impact.

Précisez, autant que nécessaire:

  1. Les sources de données secondaires qui seront utilisées.
  2. Les sources de données primaires qui seront utilisées (par exemple, essais effectués au hasard, sondages, données rassemblées précédemment et n'ayant pas donné lieu à publication...).
  3. Les méthodes qui seront utilisées pour recueillir les données.
    • Si des données quantitatives doivent être rassemblées par le biais de sondages, justifiez la taille de l'échantillon et identifiez la population cible.
    • Si des données qualitatives doivent être rassemblées, spécifiez l'approche et les techniques qui seront mises en œuvre.
    • Dans quelle mesure des instruments tels que des questionnaires seront développés et utilisés.
    • Si des données à la fois quantitatives et qualitatives doivent être utilisées, spécifiez comment l'analyse de ces deux types de données sera effectuée pour soutenir le test des hypothèses de travail et répondre aux question de recherche prioritaires.
  4. Les méthodes et techniques qui seront utilisées pour procéder à l'analyse des données.
  5. Comment l'étude se propose-t-elle d'évaluer l'impact? Quels  indicateurs seront utilisés ou développés?

Il est possible d'utiliser une vaste gamme méthodologique, mais celles qui correspondront le mieux aux exigences du défi d'attribution seront privilégiées.

Approche de l'étude en matière de dépenses, de recettes et de pérennité financière

Spécifiez toute dimension pertinente relative à la façon dont l'étude abordera la question des coûts financiers, des recettes et de la pérennité financière des lieux en accès public concernés, ou encore des interventions consistant à investir ou à ajouter de la valeur à/dans ces lieux en accès public (par exemple, en leur assurant une connectivité, en leur fournissant une formation ou un contenu, etc.).

La pérennité financière et l'impact sont deux concepts différents. L'impact d'un programme peut aller bien au-delà de recettes chiffrables ou d'un bénéfice financier. Dans certains cas, il peut s'avérer inopportun, voire trompeur, de faire appel à des indicateurs financiers pour une évaluation de l'impact. Cela étant, l'impact est souvent lié à la pérennité financière. Si des opérateurs ne s'y retrouvent pas financièrement, ils n'auront aucune envie de soutenir financièrement un cybercafé, et celui-ci risque alors de voir sa survie menacée. De manière générale, les gouvernements sont davantage susceptibles de subventionner des lieux en accès public ayant un impact élevé. C'est pourquoi l'étude de la pérennité financière peut s'avérer utile pour comprendre l'impact.

Le terme « pérennité » peut être défini de bien des manières, par exemple en rapport avec d'autres attributs de stabilité et de faisabilité (pérennité institutionnelle ou technique, par exemple) ou d'engagement communautaire (« pérennité sociale », par exemple); voir Heeks 2009, p. 105. L'accent est mis ici sur la pérennité financière, qui est elle-même susceptible d'être affectée par d'autres types de pérennité mais s'avère plus facile à mesurer d'un point de vue opérationnel.

Une conception « statique » ou à court terme de la pérennité financière est commune, et parfois même utile. Cela conduit à effectuer des comparaisons entre les bénéfices et les coûts, ce qui contribue à déterminer si un lieu en accès public particulier recueille suffisamment de fonds pour fonctionner pendant une période donnée. Un lieu en accès public est qualifié d'opérationnellement pérenne (financièrement) si ses revenus excèdent ses dépenses courantes. Il sera qualifié de totalement pérenne si ses revenus couvrent également le remplacement des équipements détériorés ou devenus obsolètes.

Ainsi défini, le concept de pérennité financière est souvent employé de manière interchangeable avec celui d'autonomie financière, mais cette confusion est trompeuse. L'autonomie financière est l'un des moyens d'atteindre la pérennité financière, mais il y en a d'autres, par exemple à travers des subventions publiques pérennes. C'est souvent le cas, par exemple, des bibliothèques publiques qui offrent au public un accès à Internet.

Les coûts et les recettes ne peuvent être ignorés dès lors que la politique ou la conception du programme est un sujet de préoccupation central. Si un lieu en accès public génère des bénéfices élevés (par exemple en ayant un impact, quoique délimité) mais s'avère trop coûteux à entretenir, il ne vaudra pas forcément la peine de le financer, ce qui serait susceptible de dépasser y compris les moyens de l'État. Cela s'avère particulièrement vrai pour des projets de grande envergure; les bailleurs et les autorités préféreront alors contribuer financièrement à des initiatives pilotes ou expérimentales à une échelle plus réduite.

Dès lors que l'on réfléchit en termes d'impact à long terme du financement, qu'il soit public ou provienne de bailleurs privés, une conception dynamique ou systémique de la pérennité financière s'avérera plus opportune, même si dans la pratique un tel concept sera plus difficile à mesurer. Les cybercafés, pris individuellement, ne sont pas tous pérennes; certains font faillite, tandis que d'autres prospèrent. C'est le système qui est résistant, aussi longtemps qu'il existe une demande pour ces services. De façon similaire, il n'est pas nécessaire que tous les télécentres mis en place dans le cadre d'un programme gouvernemental se maintiennent dans le temps pour que ce programme ait un impact élevé. Il est plus important que les services fournis soient appréciés par le public et que, si la demande s'étend, ces services continuent à être assurés soit par des lieux initialement subventionnés par le gouvernement ou par un cybercafé, soit par les gens eux-mêmes à travers leurs moyens propres (ordinateur personnel ou téléphone portable), voire par d'autres moyens qui auront peut-être été indirectement suscités par le programme.

Genre

Les boursiers se verront accorder la possibilité d'étudier une large gamme de questions prioritaires à condition qu'ils contribuent à évaluer l'impact de l'accès public aux TIC. Les enjeux liés au genre pourront constituer un thème central dans certains cas, mais pas dans d'autres. Le fait de considérer les enjeux liés au genre comme un sujet principal de recherche n'est pas un critère de sélection.

Toutefois, il est important d'identifier les enjeux liés au genre qui s'avèrent pertinents dans le cadre du sujet retenu, et de faire la preuve d'une stratégie de recherche appropriée pour prendre en considération ces enjeux, en termes de théorie, de méthode ou de données.

Spécifiez l'approche choisie par l'étude en termes d'enjeux liés au genre.

Le genre fait-il office de question de recherche prioritaire dans le cadre de cette étude? Si c'est le cas, la pertinence de ce choix devra être motivée lors de la candidature.

Des enjeux significatifs liés au genre ont-ils été identifiés comme pertinents dans le cadre du sujet d'étude retenu? Si c'est le cas, vous êtes prié(e)s d'expliquer comment l'étude abordera ces enjeux.

La théorie sur laquelle se base l'étude prend-elle en considération les perspectives envisagées d'un point de vue féministe ou lié au genre? Vous êtes prié(e)s d'expliquer pourquoi et comment, ou pourquoi ce n'est pas le cas.

Le recueil de données et les méthodes analytiques font-ils la part des choses en matière de différences d'impact en fonction du genre? Vous êtes prié(e)s d'expliquer pourquoi et comment, ou pourquoi ce n'est pas le cas.

Risques et mesures d'atténuation

Chaque étude comporte des risques. Les télécentres en milieu rural, par exemple, sont généralement plus petits et sont fréquemment vides ou se limitent à un faible nombre d'usagers, ce qui rend les sondages à leur sujet coûteux car consommateurs de temps. Certaines idées d'étude comportent de tels risques que cela rend leur faisabilité hautement aléatoire, voire contre-indiquée. Étudier les télécentres dans des zones de conflits, par exemple, peut comporter un risque pour les chercheurs d'être blessés ou tués, aussi est-il préférable de les écarter.

Le risque de partialité est fréquent et aboutit très souvent à vicier les résultats des études d'impact. Cette situation survient lorsque les responsables d'une agence qui s'intéresse particulièrement aux résultats d'une étude ont les moyens d'exercer une influence excessive sur les chercheurs. Pour atténuer ce risque, il est généralement nécessaire pour les chercheurs d'être dirigés par des établissements agissant dans des conditions normales de mise en œuvre (par exemple, des établissements universitaires) et de faire en sorte que les procédures de contrôle soient assumées par des parties qui ne sont pas directement impliquées dans la mise en œuvre du projet.

  1. Identifiez les risques susceptibles d'empêcher ou de saper la mise en œuvre fructueuse de l'étude;
  2. Montrez comment les arrangements institutionnels proposés, la conception de la recherche, l'estimation des coûts et le calendrier de mise en œuvre et de décaissement permettront d'atténuer ces risques de manière adéquate.

En quoi l'étude proposée est-elle importante?

Amélioration de la compréhension de l'impact de l'accès public aux TIC

Décrivez en quoi l'étude proposée doit contribuer à améliorer notre compréhension de l'impact de l'accès public aux TIC. Une attention particulière devra être accordée à la façon dont la théorie, les méthodes et les données utilisées permettront d'aborder le défi d'attribution.

Impact potentiel sur les politiques publiques

Expliquez la portée que les résultats et les recommandations de l'étude pourront avoir en termes de politiques publiques.

  1. Expliquez comment, de manière générale, les découvertes réalisées à l'occasion de cette étude et les résultats qu'elle contient sont censés aider les responsables d'organismes publics ainsi que les bailleurs à améliorer l'efficacité de leurs interventions (investissements, programmes, politiques).
  2. Expliquez en quoi les résultats de l'étude sont censés fournir une information susceptible d'influencer les politiques publiques dans les pays de l'étude.

Impact potentiel sur les personnes à faibles revenus

Dans la mesure du possible, expliquez en quoi les personnes à faibles revenus seront susceptibles de tirer avantage des résultats de l'étude. Identifiez quelle serait la population cible qui pourrait tirer avantage des résultats de la recherche et expliquez les effets potentiels que les résultats attendus de l'étude pourraient avoir sur les moyens d'existence et sur le bien-être de ce groupe cible.

Directives relatives au budget de la bourse

Coûts de l'étude et sources de financement

Le coût total de l'étude ne doit pas excéder le montant total des ressources disponibles, incluant la subvention demandée au titre de la bourse et les contributions financières provenant d'autres sources.

Aucune contribution financière n'est requise de l'établissement de soutien ni d'aucun autre participant institutionnel; cela étant, si des apports financiers émanant d'autres sources que la subvention de recherche sont prévus, vous êtes prié(e)s de le mentionner dans des budgets séparés (en utilisant le même exemple de budget type qui figure ci-dessous), à raison d'un budget par source de financement.

Tous les partenaires parties prenantes doivent souscrire aux principes d'accès ouvert en vertu desquels les produits de cette recherche seront rendus accessibles gratuitement au public.

En complétant les ressources disponibles pour la recherche, l'établissement de soutien est susceptible de permettre à l'étude d'avoir une portée plus importante. Une contribution en matériel est l'un des moyens par lesquels un établissement de soutien pourra marquer son engagement en faveur de la recherche proposée; mais il existe d'autres moyens significatifs de marquer un tel engagement, comme par exemple saisir cette opportunité pour développer et consolider la capacité de recherche de l'établissement sur les TIC.

Budget de la bourse et budget de l'étude

Le budget de la bourse de recherche présente le détail des dépenses prévues dans le cadre du projet, dépenses auxquelles l'équipe de recherche entend affecter la subvention reçue au titre de la bourse de recherche si celle-ci lui est attribuée.

Le budget de l'étude inclut toutes les dépenses qui devront être engagées dans le cadre de l'étude. Le budget de l'étude est censé correspondre au budget de la bourse, à moins que d'autres sources de financement ne soient attendues. Ces deux budgets devront seulement prendre en compte les dépenses financières directes. Les contributions en nature devront figurer dans la IIIe PARTIE du formulaire de candidature.

Le soutien additionnel fourni au titre de la bourse - participation à l'atelier de formation, coûts relatifs aux conseillers internationaux, visites des sites par ces conseillers... - ne seront pas pris en compte dans les coûts directs de la recherche. En conséquence, ils ne devront pas figurer dans le budget de la bourse.

Dépenses admissibles

Ressources humaines

1.

En principe, les chercheurs sont censés mener eux-mêmes leur enquête et retirer un apprentissage de ce processus. Le recrutement de consultants spécialisés pour mener à bien certaines exigences spécifiques pourra être autorisé à titre exceptionnel, mais uniquement pour des activités extrêmement spécialisées pour lesquelles les compétences ne sont pas forcément disponibles dans la communauté universitaire.

Pendant la mise en œuvre, tout changement  relatif au personnel devra faire l'objet au préalable d'une demande écrite pour recevoir l'autorisation du responsable du programme.

2.

Les fonds de la subvention accordée au titre de la bourse pourront être employés pour payer les salaires des chercheurs travaillant sur l'étude, y compris le chercheur principal et les chercheurs associés qui prévoient de consacrer jusqu'à 100 % de leur temps au projet (à condition qu'ils ne fassent rien d'autre mais se consacrent à plein temps à l'étude approuvée). Cela signifie, en pratique, que l'établissement de soutien sera soulagé du salaire du chercheur pendant qu'il/elle sera occupé(e) à travailler sur le projet au lieu d'enseigner ou d'effectuer tout autre travail dû.

Si, avant l'attribution de la bourse, l'établissement employait un chercheur à temps partiel, des fonds pourront être employés pour payer la somme additionnelle de son temps qui est raisonnablement exigée pour effectuer l'étude. Dans ce cas, une note explicative devra être jointe en annexe à la soumission de budget.

3.

Le chercheur principal devra s'engager à travailler sur l'étude pour la durée prévue du projet de recherche. Dans le meilleur des cas, il/elle devra se consacrer à travailler à plein temps sur l'étude. Dans la pratique, travailler à plein temps sur l'étude peut ne pas être possible en raison d'engagements antérieurs tels que des responsabilités d'enseignant, mais au moins on s'attend à ce que le chercheur principal consacre 50 % de son temps à l'étude.

En préparant les propositions de budget de bourse de recherche, les demandeurs doivent spécifier le niveau d'engagement en temps de chaque chercheur partie prenante: le nombre de jours de travail par an et ce que cela représente comme proportion d'un engagement à plein temps.

Pour ce qui est du chercheur principal, tout renoncement à l'engagement à plein temps au projet d'étude devra être expliqué dans une note séparée jointe en annexe au budget.

Tout manquement constaté dans l'information du responsable du programme dans l'hypothèse d'une quelconque entorse au niveau d'implication dans l'étude du chercheur principal dont le nom figure dans le formulaire de candidature est susceptible de conduire à la disqualification du candidat ou même à l'annulation de la bourse.

4.

Généralement, les fonds de la subvention attribuée au titre de la bourse ne peuvent être employés pour rémunérer les étudiant(e)s participant au programme. Une exception pourra cependant être tolérée dans le cas où l'on doive engager un(e) étudiant(e) à plein temps pour l'étude et que celui/celle-ci doive alors renoncer à son emploi rémunéré. Une telle exception exige une note explicative jointe en annexe à la soumission de budget.

5.

Les fonds de la subvention attribuée au titre de la bourse ne pourront être employés pour payer des heures supplémentaires, les frais d'assurance du personnel, les coûts de recrutement ou encore pour augmenter les salaires. Cette règle ne souffre aucune exception.

6.

Les chercheurs associés travaillant pour l'étude peuvent lui consacrer seulement une partie de leur temps. La part de ce temps consacré à l'étude et le taux de rémunération devront alors être spécifiés.

7.

Les fonds de la subvention attribués au titre de la bourse pourront être utilisés pour rémunérer un personnel temporaire dont la collaboration est nécessité par les activités liées à la recherche (par exemple, réalisation de sondages, saisie de données, traitement de données).

8.

La rémunération des ressources humaines impliquées dans l'étude devra être évaluée au taux salarial correspondant à la rémunération actuelle du personnel concerné; dans le cas où une nouvelle embauche serait d'actualité, elle devra se faire à un taux correspondant à celui habituellement pratiqué pour des chercheurs ou personnels effectuant un travail comparable.

Tout manquement à ce principe de conformité au taux en vigueur sur le marché de l'emploi expose l'équipe concernée à la disqualification de l'étude proposée, qui serait en ce cas jugée trompeuse, donc trop risquée.

Équipement particulier et dépenses en capital nécessité par le projet

9.

La subvention de recherche pourra être utilisée pour acheter du matériel spécialisé qui s'avérerait indispensable pour les besoins de l'enquête (par exemple: caméras numériques, livres spécialisés, logiciels spécialisés).

10.

L'achat d'équipement neuf nécessité par la conduite de l'enquête est autorisé. Chaque article devra être identifié, et son coût total (y compris la livraison, l'installation, etc.) estimé.

11.

De manière générale, l'équipement en TIC sera fourni par l'établissement de soutien. Certains articles - ordinateurs, agendas électroniques, téléphones portables, imprimantes, etc. - sont susceptibles d'être financés par la subvention de recherche, mais seulement lorsque cela s'avère nécessaire à la bonne réalisation du travail de terrain réalisé dans le cadre de l'étude.

12.

Outre les dépenses indirectes, qui sont plafonnées à 13 % du budget de la bourse, la subvention de recherche versée au titre de la bourse n'est pas censée être affectée à des activités qui sont en principe assumées par l'établissement auquel le/la candidat(e) est rattaché(e). En conséquence, les articles suivants ne sont pas susceptibles d'être pris en charge par la subvention de recherche:

a. achat de véhicules;

b. immeubles ou constructions autres qu'un logement provisoire nécessité par  le travail de terrain;

c. mobilier courant ou matériels de bureaux tels que télécopieurs ou photocopieuses, etc.

Dépenses d'exploitation nécessaires à la recherche

13.

La subvention de recherche pourra être utilisée pour acquitter les coûts rendus nécessaires par la recherche, comme par exemple:

a. frais de transport et du personnel impliqué dans le projet d'étude, lorsque ceux-ci sont nécessaires à la conduite de l'enquête ou à la coordination des activités de recherche;

b. formation nécessaire à la bonne réalisation de l'étude (traitement des données, procédures de sondages, etc.);

c. papier, photocopies et autres dépenses de consommation courante liées à la réalisation de la recherche;

d. loyer et autres dépenses liées à l'hébergement rendu nécessaire par le travail de terrain.

14.

Les frais de transport pris en compte   incluent les billets d'avion en classe économique, les déplacements à l'échelle locale, les frais de subsistance quotidiens, l'hébergement à l'hôtel en classe touriste et les frais d'inscription à une conférence.

Lorsque les frais de déplacement représentent un poste de dépenses significatif, vous êtes prié(e)s de fournir un budget détaillé de toutes les dépenses relatives aux frais de déplacement qui seront engagées.

Les frais de subsistance quotidiens (per diem) couvrent généralement les coûts relatifs aux transports sur une distance réduite (par exemple, les frais de taxi à l'intérieur d'une même ville). Le montant des frais de subsistance quotidiens devra être calculé conformément à ce qui est habituellement pratiqué par l'établissement de soutien et devra être spécifié dans le budget.

Tout manquement à ce principe est susceptible d'entraîner la disqualification de la proposition, car trompeuse et par conséquent trop risquée.

Coûts indirects

15.

Les règles en vigueur au CRDI ne permettent pas que la subvention de recherche soit affectée au paiement des frais généraux.

16.

L'établissement de soutien est susceptible de facturer jusqu'à 13 % du montant total de la subvention de recherche requise afin de couvrir les coûts indirects que représentent pour lui le processus de soutien à l'équipe de recherche (par exemple, les frais de transport assumés par l'établissement, l'équipement informatiques, les salles de réunion, les frais de secrétariat, de matériel, de photocopies, etc.

Au-delà de ce pourcentage, les dépenses indirectes devront être supportées par l'établissement de soutien et ne devront pas figurer dans le budget de la bourse.

Modèle de budget type

Vous êtes prié(e)s de présenter les besoins en financement au titre de la bourse de l'étude proposée en utilisant le modèle de budget type.

Si l'établissement de soutien ou tout autre donateur ou partenaire est censé apporter une contribution financière substantielle pour soutenir l'étude, ces contributions ne devront pas être mentionnées dans le budget sommaire figurant dans la IIIe PARTIE du formulaire de candidature. Vous êtes invité(e)s à prendre bonne note que les partenaires parties prenantes doivent adhérer aux principes relatifs à l'accès ouvert en vertu desquels les produits de cette recherche seront rendus accessibles gratuitement au public.

Une présentation claire de l'utilisation et des objectifs de chaque poste budgétaire est essentiel. Établir un lien clair entre chaque poste de dépenses et la bonne réalisation de l'étude est primordial. Une brève explication justifiant le but de chaque équipement ou activité entraînant une dépense devra figurer à chaque ligne du budget de bourse. Lorsqu'une exception aux règles communes est envisagée (comme mentionné ci-dessus), il est fermement recommandé de le justifier par une note explicative séparée qui sera jointe au budget de bourse; dans le cas ou les explications nécessaires seraient relativement longues, il est conseillé de les présenter dans une annexe additionnelle qui sera jointe à la candidature.

Assistance et ressources mises à la disposition des candidat(e)s

Consultation avec le personnel en charge du programme

Les candidat(e)s à l'obtention d'une bourse sont invité(e)s à lire attentivement la Foire aux questions figurant sur le site Internet du programme. Ils/Elles y trouveront des réponses aux questions les plus fréquemment posées en rapport avec les particularités du programme. Les candidat(e)s dont la question ne trouve pas de réponse dans ce document peuvent adresser un courriel précisant leur question au responsable du programme à l'adresse suivante: AmyMahanFellowship@upf.edu.

Un formulaire spécifique aux questions sur le sujet d'étude est également disponible pour aider un chercheur principal potentiel à affiner le choix de son sujet de recherche.

Dans un délai de cinq jours ouvrés après la soumission an question sur le sujet d'étude, les participants recevront un courriel confidentiel du directeur du programme indiquant:

  1. Si le sujet choisi est jugé ou non pertinent et, si non, quelles en sont les raisons.
  2. L'équipe chargée de la mise en œuvre du programme peut également faire des suggestions concernant des ajustements possibles dans le sujet choisi afin de renforcer les problématiques de recherche abordées par l'étude.
  3. Si d'autres candidat(e)s connu(e)s ont proposé l'étude d'un sujet similaire ou si d'autres chercheurs principaux travaillent sur un sujet similaire, ils seront mis en contact par courriel et encouragés à explorer des moyens de collaborer, soit en alliant leurs forces pour former une équipe de recherche commune, soit en soumettant des candidatures séparées présentant des aspects complémentaires du même sujet de recherche.

Les questions (générales ou portant sur le sujet d'étude) peuvent être soumises pour consultation jusqu'au 30 novembre 2009. Après cette date, seules des questions procédurales très spécifiques seront prises en compte, à titre exceptionnel.

Ressources

Vous trouverez ci-dessous une liste complète des ressources prévues pour informer les candidat(e)s à l'attribution d'une bourse et pour les aider à renforcer leurs propositions et à soumettre leur candidature.

Ressources

Description ou utilisation des ressources

Avantages, exigences et procédures

Décrit les dispositifs et procédures principaux du programme.

Directives de soumission des candidatures

Directives pour la candidature à une bourse du programme.

Critères d'attribution et procédures de sélection (en anglais)

Décrit en détails les critères de sélection du programme et les procédures de sélection.

Exemples de sujets de recherche et vue d'ensemble des enquêtes de l'Étude globale d'impact (en anglais)

Donne des exemples du type de sujets de recherche que le programme soutiendra et une description récapitulative des enquêtes approfondies de l'Étude globale d'impact.

Ébauche de normes éthiques qui guideront la conduite de la recherche (en anglais)

Ébauche de normes éthiques auxquelles doivent adhérer tous les boursiers. Les candidat(e)s pourront ajuster le texte (dans une annexe jointe au formulaire de candidature) pour satisfaire aux exigences particulières de leur recherche.

Foire aux questions (FAQ)

Questions et réponses les plus courantes au sujet du programme.

Questions générales par courriel: AmyMahanFellowship@upf.edu

Les chercheurs intéressés par le programme qui ont des questions particulières dont ils ne trouvent pas la réponse dans la FAQ peuvent envoyer un courriel avec leur question au directeur du programme. (Passez en revue SVP les documents et la Foire aux questions du programme avant de soumettre une question.)

Questions sur le sujet d'étude

Les chercheurs principaux peuvent consulter leur choix (préliminaire) de sujet auprès de l'équipe chargée de la mise en œuvre du programme en complétant et en soumettant ce formulaire avant le 30 novembre 2009.

Formulaire de candidature

Formulaire de candidature. La date limite de soumission est le 31 décembre 2009 avant minuit, heure de l'Est (Eastern Standard Time).

Travaux cités

  

CRDI, « Ligne directrice pour l'évaluation, n° 1: La question de l'attribution en évaluation », 2004. (http://www.idrc.ca/fr/ev-61946-201-1-DO_TOPIC.html)

Heeks, Richard, et Molla, Alemayehu, Impact Assessment of ICT-for Development Projects: Compendium of Approaches, Development Informatics Working Paper, n° 36, 2009.

(www.sed.manchester.ac.uk/idpm/research/publications/wp/di/di_wp36.htm)

Iverson, Alex, Attribution and Aid Evaluation in International Development: A Literature Review, CRDI, 2003.

(www.idrc.ca/en/ev-32055-201-1-DO_TOPIC.html)

Smutylo, Terry, « Impact et attribution comme tigre et dragon: l'apprentissage sans coup férir dans les programmes de développement », Unité d'évaluation, CRDI, 2001.

(http://www.idrc.ca/fr/ev-26968-201-1-DO_TOPIC.html)

White, Howard, "Some Reflections on Current Debate in Impact Evaluation", International Initiative for Impact Evaluation, avril 2009.

(www.3ieimpact.org/admin/pdfs_papers/11.pdf)